Toutes les manifestation

Signé Genève

Avec « Signé Genève », retrouvez, partagez et commentez les histoires qui font votre vie de tous les jours. Vous êtes curieux de tout, amoureux de votre coin de vie? Faites-le savoir !

Laboratoire Musical 2017 
23 Feb 2017, 2:48 pm

<
>

L’association du Laboratoire Musical est en route pour sa 4ème édition… Du 4 au 8 juillet 2017 à Chêne-Bougeries.
Inscriptions pour le stage d’orchestre et le stage de choeur ouvertes sur www.laboratoiremusical.ch
Inscrivez-vous !

Cet article Laboratoire Musical 2017 est apparu en premier sur Signé Genève.

Table-ronde sur la diversité des féminismes 
23 Feb 2017, 10:50 am

Table-ronde sur la diversité des féminismes
<
>
Table-ronde sur la diversité des féminismes

« Féminismes d’ici et d’ailleurs : regards sur la diversité des luttes pour l’égalité. »

Table-ronde organisée dans le cadre de la Semaine de l’égalité (www.semaine-egalite.ch) avec l’Association Bloom and Boom et la Marche mondiale des femmes.

Le mouvement des femmes est composé d’une multitude de courants, qui s’inscrivent dans des histoires et des contextes sociaux divers. Hétérogènes, les luttes féministes le sont, ici comme ailleurs.

Féministes arabes, africaines, indiennes ou européennes, féministes universalistes, radicales, postcoloniales, queers ou écoféministes… Quels sont les enjeux qui les divisent et ceux qui les rassemblent ?

Les objectifs de cette table ronde sont de proposer un espace de discussion et d’échange sur la diversité des féminismes ici et ailleurs, un éclairage sur les points de convergences et de divergences entre les différents courants et les différentes formes d’engagement, ainsi que sur les manières de se rassembler et de porter des revendications sur la scène politique, tant au niveau international que local.

Intervenant-e-s :
– Aichatou Outtara, auteure du blog « Afrofeminista » et coordinatrice du collectif afroféministe belge « Mwanamke ».
– Hanane Karimi, doctorante en sociologie à l’Université de Strasbourg, ex porte-parole des « Femmes dans la mosquée », co-auteure de « Voiles et préjugés » aux éditions Melting Book.
– Assitan Diallo, sociologue féministe et présidente de la branche malienne de l’Association des femmes africaines pour la recherche et le développement (AFARD).
– Florence Tercier Holst-Roness, directrice du programme « Issues affecting women » de la Fondation Oak.

Modération : Caroline Dayer, chercheuse et auteure, formatrice et consultante, experte des questions de violence et de discrimination, de genre et d’égalité.

📆 Jeudi 09 mars de 19h00 à 22h00
📍 Bibliothèque de la Cité, salle Le Multi
➤ Entrée libre

Cet article Table-ronde sur la diversité des féminismes est apparu en premier sur Signé Genève.

La Bougeotte 
22 Feb 2017, 2:28 pm

Les lieux à l'ouverture
<
>
Les lieux à l'ouverture

Ne vous laissez pas abuser parce que la pièce est vide, je suis allé à l’ouverture. Chaque mercredi, l’école des parents accueille gratuitement les petits de 0 à 3 ans accompagnés en mal de mouvement! Quelques minutes plus tard, le lieu raisonnait des cris des bambins enthousiastes. Ponts, tunnels, toboggans, il y en a pour tous les goûts. Les enfants sont invités à découvrir l’endroit en toute liberté. Idéal pour les petits explorateurs.

Cet article La Bougeotte est apparu en premier sur Signé Genève.

Le printemps au Jardin Botanique 
22 Feb 2017, 2:27 pm

<
>

Bonjour à tous, c’est le bon moment pour une petite visite au Conservatoire et Jardin Botanique. Les fleurs printanières commencent à sortir dans les rocailles et les premiers arbres fleurissent timidement. Primevères, perce-neige, anémones, crocus, etc sont au rendez-vous. Ce n’est pas seulement un plaisir pour les yeux mais également pour le nez (ne manquez pas le grandi flora). Les journées se rallongent à la nature ne s’y trompe pas, maintenant à vous d’en profiter pour recharger les batteries et flâner dans cet ilôt de verdure.

Cet article Le printemps au Jardin Botanique est apparu en premier sur Signé Genève.

Un travail de matu pas comme les autres 
22 Feb 2017, 10:00 am

Thomas Buswell présente une des planches de sa bande-dessinée. © Fabien KuhnThomas Buswell présente une des planches de sa bande-dessinée. © Fabien Kuhn
<
>
Thomas Buswell présente une des planches de sa bande-dessinée. © Fabien Kuhn

Les travaux de matu se suivent et ne se ressemblent pas au fil des années. Si la plupart d’entre eux prennent une forme que l’on pourrait qualifier de conventionnelle, certains sortent carrément des sentiers battus: court-métrage, disque de rap, pièce de théâtre ou même body painting relèvent d’une diversité dont on ne peut que se réjouir. Thomas Busweel, 18 ans, vient d’obtenir un 6 pour son travail final. Un ouvrage pas comme les autres puisque ce collégien à de Staël en 4e année option artistique a réalisé une bande dessinée (19 planches) intitulée Neptune. Une histoire d’amour sur fond de squat et d’anarchie. « Neptune , c’est une réflexion sur l’anarchisme et comment le vivre dans notre société. On entre dans cette thématique à travers une histoire d’amour», dit-il. Suivi par une enseignante en français, Thomas a commencé son travail de matu en 3e année et peu à peu, il a pris de l’ampleur. Au total, ce sont 323 heures de travail que le collégien a effectuées pour le seul dessin des 19 planches (dix-sept heures en moyenne par planche). «A côté de cela, il y a encore l’écriture du scénario et la composition de la mise en page. Et, bien sûr, la partie théorique», explique le collégien. Dix mois de travail intense que Thomas a vus comme un challenge: «J’avais besoin de le faire pour être sûr que j’en étais capable. C’était clairement un défi et cela n’a pas été facile tous les jours. j’ai eu des hauts et des bas. Et en gros, j’ai travaillé dessus presque tous les jours depuis l’été dernier. A la fin, je n’en dormais plus la nuit. Mais ce travail m’a confirmé dans mes projets futurs et j’en ai beaucoup appris.» Au final, le résultat est là et, cerise sur le gâteau, il a abouti à une exposition à la Ferme Rosset, à Troinex (5). La voix ferme et sûre, Thomas affirme avoir l’intention de poursuivre dans sa voie et suivre une formation en bande dessinée. En parcourant le livre d’or de la Ferme Rosset, on y a lu ces mots: «Tu forces le respect, fils.» On ne peut qu’opiner du chef et applaudir ce travail de titan qui relève d’une grande maturité, excusez du mot.

Cet article Un travail de matu pas comme les autres est apparu en premier sur Signé Genève.

La B.O du film « Demain Genève » sera 100% locale 
21 Feb 2017, 3:46 pm

Demain Genève le film - 3ème objectif atteint
<
>
Demain Genève le film - 3ème objectif atteint

La campagne de financement participatif pour le film « Demain Genève » atteint le troisième objectif de CHF 75’000.- en seulement dix-huit jours. Grâce à la participation de 476 contributeurs sur la plateforme suisse Wemakeit, l’association Demain Genève peut, dorénavant, produire un documentaire de 75 minutes et une bande sonore originale avec des artistes locaux.

Même si les trois objectifs de financement ont été atteints avec succès, l’association espère continuer à obtenir des dons de la part des habitants de la région. Les personnes qui désirent soutenir le projet peuvent le faire jusqu’au 18 mars. Plusieurs contreparties, allant de CHF 30.- à CHF 5000.-, sont proposées sur la page Wemakeit du film.

« Positivement surpris par le succès de la campagne de crowdfunding, nous ne nous attendions pas à récolter une telle somme si rapidement. Nous nous réjouissons d’ores et déjà de collaborer avec des artistes de la région pour la composition de cet album. », déclare Gwendolyn Cano, membre du comité de l’association Demain Genève.

UN FILM POUR MONTRER QU’À GENÈVE AUSSI DES SOLUTIONS EXISTENT
Fortement inspiré par le documentaire DEMAIN de Cyril Dion et Mélanie Laurent (2015), le film «Demain Genève» vise à montrer que dans la région, il existe aussi des solutions concrètes et réalistes pour faire face aux défis actuels auxquels chacun, à sa manière, peut contribuer. La réalisation du film a débuté l’été dernier et sa sortie est prévue pour l’automne 2017. Le budget total est estimé à environ 220’000 CHF. La Fondation Nature & Découvertes et Codalis SA font déjà partie des partenaires de ce projet inédit à Genève.

L’ASSOCIATION DEMAIN GENÈVE
L’association Demain Genève se mobilise pour la transition durable du bassin de vie francogenevois. Pour parvenir à ses buts, l’association travaille sur différents projets, dont notamment le documentaire « Demain Genève », un site internet, divers événements et des supports pédagogiques pour les écoles et les entreprises.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à visiter le site Internet de l’association Demain Genève http://www.demain-geneve.org/.

Cet article La B.O du film « Demain Genève » sera 100% locale est apparu en premier sur Signé Genève.

« Gelée du matin » 
20 Feb 2017, 4:11 pm

Suite à une nuit dominicale glaciale  aux environs du Pré de l’Oie, c’est un spectacle abstrait qui s’est dévoilé tout au long des chemins de campagne

Cet article « Gelée du matin » est apparu en premier sur Signé Genève.

Lever de soleil sur le Mandement. 
19 Feb 2017, 10:58 am

<
>

Lever de soleil sur le Mandement. Ce diamanche 19 février 2017.
A+Frank

Cet article Lever de soleil sur le Mandement. est apparu en premier sur Signé Genève.

La théologienne qui bravait Calvin 
15 Feb 2017, 10:11 am

Par MHM55 commons.wikimedia.orgIsabelle Graesslé
<
>
Par MHM55 commons.wikimedia.org

Genève sur sa colline dominait de sa superbe le petit hameau savoyard de Carouge, au point que le duc de Savoie et Roi de Sardaigne Victor-Amé décida de construire à la place de Carouge une grande ville qui devait rivaliser en beauté et en grandeur avec la capitale de la Réforme… Las, la Révolution mit fin à ses ambitions et Genève demeure, depuis la Réforme, une capitale arrogante.

A l’époque de la Réforme, justement, une femme eu l’arrogance de braver Jean Calvin : Marie Dentière. Née à Tournai, dans les Flandes, en 1495, elle étudie la théologie dans un couvent, avant d’adopter la Réforme, de se marier avec un ancien curé et de venir en Suisse romande. Très vite après la mort de son époux, Marie se remarie avec un pasteur connu, Antoine Froment, de 12 ans son cadet. Le couple défraie la chronique genevoise, notamment en publiant une « Epistre très utile… » qui fustige avec fureur l’hypocrisie et la misogynie des autorités genevoises et des Réformateurs : « Avons-nous deux Évangiles, l’un pour les hommes, et l’aultre pour les femmes ? L’un pour les sages, et l’aultre pour les folz ? Ne sommes-nous pas un en nostre Seigneur ? ». Le texte d’abord attribué à Antoine est en fait bien écrit par Marie. La théologienne Isabelle Graesslé a récemment découvert un manuscrit daté et signé par Marie Dentière. Elle ne pense pas que l’on puisse vraiment attribuer le terme féministe à cette pionnière, le concept n’existant même pas à l’époque, mais elle a beaucoup œuvré pour sa réhabilitation. C’est grâce à Isabelle Graesslé, vigoureusement soutenue par le Carougeois Olivier Barde, qu’en 2002 le nom de Marie Dentière est inscrit sur une grosse pierre placée à droite devant le Mur des Réformateurs.
Cet automne, un tour de ville sur quelques lieux de la contestation féministe, se terminait au Parc des Bastions, dans le but de montrer cette fameuse pierre. Mais impossible d’y lire le nom de Marie Dentière : même la nature cherchait à dissimuler cette brillante intellectuelle du 16
ème siècle : son nom était alors rendu invisible, caché par de gros buissons… Décrite comme une « orgueilleuse vindicative, mauvaise conseillère de son époux » par Guillaume Farel, et comme « faulce, ridée et de lengue diabolique » par l’abbesse Jeanne de Jussy, qu’elle voulut convertir à la nouvelle religion, Marie Dentière été occultée par l’histoire. Pendant des siècles, ce personnage historique a été mésestimé. Elle est maintenant enfin aujourd’hui reconnue à sa juste valeur comme l’une des premières intellectuelles de la Réforme, historienne, pédagogue et fine théologienne.
L’association Kyrielle, dont le but est de valoriser les femmes dans la culture, a adressé une pétition au Service des Espaces verts qui a eu son effet. La pierre a été dégagée et le nom de Marie Dentière est maintenant bien lisible devant le Mur des Réformateurs (et non des Réformatrices comme nous le dessine joliment Marion Jiranek…). Les participant-e-s au tour de ville ont été intrigués par cette personnalité et Kyrielle a demandé à Isabelle Graesslé de raconter l’histoire et la pensée de cette Réformatrice haute en couleurs. La conférence aura lieu en Vieille-Ville où vécut Marie Dentière, tout en haut de la Maison de Quartier Chausse-Coq 6 rue du Chausse-Coq, mercredi 1er mars 2017 à 20 h. Bienvenue !

Cet article La théologienne qui bravait Calvin est apparu en premier sur Signé Genève.

La campagne de crowdfunding pour le film « Demain Genève » remporte un succès exceptionnel en Suisse romande 
14 Feb 2017, 3:45 pm

<
>

La levée de fonds sur la plateforme de financement participatif WemakeIt pour le documentaire « Demain Genève » rencontre un succès fulgurant. Le deuxième objectif de CHF 60’000 est atteint aujourd’hui alors qu’il avait suffit de 6 jours seulement à l’association pour valider son premier objectif minimum de CHF 45’000.- .

Depuis le 1er février, les dons n’ont cessé d’affluer sur la plateforme suisse wemakeit. Le 2ème objectif fixé à CHF 60’000.- est déjà atteint grâce à la participation de 436 contributeurs. L’association Demain Genève peut, à présent, produire un film de 75 minutes qui met en lumière les initiatives positives du bassin de vie franco-genevois.

UN SUCCÈS VIRAL

« C’est exceptionnel qu’une campagne wemakeit réussisse à gagner autant de contributeurs en si peu de temps, comme l’a fait «Demain Genève». Ce projet
fait déjà partie de ceux qui marchent le mieux en Suisse romande. Ça montre qu’ils ont touché un nerf sensible chez les Genevois.», déclare Simone Mathys- Parnreiter, consultante de projets chez wemakeit.

Le projet est, aujourd’hui, financé à 137% et jouit d’une forte visibilité sur Internet. En effet, la page Wemakeit a déjà été relayée plus de 1’400 fois sur les réseaux sociaux et la bande annonce du film affiche plus de 46’000 vues sur Facebook. Maintenant, l’enjeu est de profiter des 31 jours qui restent avant la fin de la campagne pour atteindre le troisième objectif : récolter CHF 75’000.- pour réaliser la bande son originale du film avec des artistes locaux.

UN FILM POUR MONTRER QU’À GENÈVE AUSSI DES SOLUTIONS EXISTENT

Fortement inspiré par le documentaire DEMAIN de Cyril Dion et Mélanie Laurent (2015), le film «Demain Genève» vise à montrer que dans la région, il existe aussi des solutions concrètes et réalistes pour faire face aux défis actuels auxquels chacun, à sa manière, peut contribuer. La réalisation du film a débuté l’été dernier et sa sortie est prévue pour l’automne 2017. Le budget total est estimé à environ 220’000 CHF. La Fondation Nature & Découvertes fait déjà partie des partenaires de ce projet inédit à Genève.

L’ASSOCIATION DEMAIN GENÈVE

L’association Demain Genève se mobilise pour la transition durable du bassin de vie franco- genevois. Pour parvenir à ses buts, l’association travaille sur différents projets, dont notamment le documentaire « Demain Genève », un site internet, divers événements et des supports pédagogiques pour les écoles et les entreprises.

Merci de soutenir le projet de film « Demain Genève » et construisons tous ensemble une autre histoire pour nos enfants : https://wemakeit.com/projects/demain-geneve-le-film

Cet article La campagne de crowdfunding pour le film « Demain Genève » remporte un succès exceptionnel en Suisse romande est apparu en premier sur Signé Genève.